Transport éolien : de l’adresse et beaucoup de préparation

Le voyage d’éléments d’éoliennes, transportés de leur lieu de fabrication aux abords de leur site d’installation est souvent périlleux compte tenu du trouble causé dans la circulation par les dimensions très inhabituelles des véhicules et de leur chargement.

Ici, dans la Marne, chaque élément de mât mesurant une trentaine de mètres de long doit être déplacé par un semi-remorque spécial constitué d’un tracteur sur lequel repose une extrémité du tube, tandis que l’autre extrémité est assujettie à un boggie dont les huit roues doubles directrices facilitent, par exemple, le franchissement des giratoires.

Les conducteurs bénéficient d’une rigoureuse assistance : en amont, les itinéraires sont établis avec les DDT (Directions départementales des territoires), mais le convoi est aussi escorté par un fourgon ouvreur, et chacun des poids lourds est suivi par un autre fourgon à bord duquel un guideur, disposant d’une télécommande, peut manœuvrer à distance ce chariot arrière.

Une organisation précise pour assurer la réussite de l’acheminement sans encombre !